Burstscratch est une association œuvrant pour la promotion et la création du cinéma expérimental sur pellicule argentique depuis 1994.

L’association dispose d’un atelier-laboratoire de 120m2 dûment équipé, ouvert à quiconque souhaiterait venir y travailler. Consultez l’onglet « Le Labo » pour plus d’informations sur les possibles.

Burstscratch vous salue.

Burstscratch est soutenue par la Ville de Strasbourg, la DRAC Grand Est et la Région Grand Est.

 

 

 

Formation professionnelle avec la H.E.A.R au labo Burstscratch – Du 10 au 14 juillet 2017 –

Une formation de 5 jours aura lieu au laboratoire de cinéma Burstscratch à Strasbourg du 10 au 14 juillet inclus avec Gaelle Rouard, Stéfano Canapa et Silvi Simon.
Elle s’intitule :
Film, labo, pellicule, copie…. : du film considéré comme un art plastique
Cette formation s’inscrit dans le programme d’été de la HEAR : (Re) faire école
Toutes les formations de l’été : http://www.ecoledete.hear.fr/
Il y a 12 places.
Les offres de la formation continue s’adressent aux professionnels engagés dans une activité de création.
Le service formation continue peut vous accompagner dans les démarches de prise en charge du coût de votre formation. N’hésitez pas à la contacter.
Info financement : Avec la mise en place du fond de formation des artistes-auteurs, les plasticiens, illustrateurs, designers graphiques, performers, scénographes, artistes vidéo et multimédia…, peuvent se former au meme titre que l’ensemble des autres professionnels de la culture et de la création. Une prise en charge, partielle ou totale, par un organisme tiers (OPCA, Pôle emploi, etc…) ou par votre entreprise peut être envisagée. N’hésitez pas à consulter le service de formation continue.
Date limite d’inscription : 16 juin 2017
Contact + 33 (0)3 69 06 37 88 (du lundi au jeudi de 9 à 18h) ou par mail : formation.continue@hear.fr

Loic & Clovis – Performance pour deux projecteurs – Le 20 Juin au Syndicat Potentiel, à Strasbourg –

Burstscratch est très heureux d’accueillir à Strasbourg la performance de Loic & Clovis, en juin, à Strasbourg.

 

« Lewis & Clovic » est une performance improvisée pour deux projecteurs cinématographiques 16mm.
Les projecteurs y deviennent des animaux de projection sans pellicule. La lumière brute, à la base coupée 24 fois par seconde, est sans cesse travaillée pour créer formes et mouvements.
On y joue du pré-cinéma pour un Space-Opéra-Noise à base de manipulations d’optiques, et de trituration de faisceau… une fiction cinétique sonore pour quatre mains.
——————————-

« Ils sont graveur, musicien, photographe – touche a tout – Loïc et Clovis se lancent à cheval sur des projecteurs 16mm, et avec une trentaine d`objets pour sculpter la lumière. Ils se proposent de réaliser un Film sans film : pour cela ils ont développé un dispositif permettant de jouer avec le faisceau lumineux du projecteur cinéma. L’arrangement rappelle l’expérience prouvant la dualité particule-onde de la lumière, où à travers deux fentes leur manipulation de trames métalliques, prismes, et verreries font naitre une chanson de diffractions, interférences, dispersions , réflexions , réfractions .. une fiction cinétique sonore pour quatre mains. » Le nouvel Bobs alias Etienne le Caire